Les bières blanches allemandes

bière blanche

La bière blanche allemande est une boisson incontournable de l’époque estivale. Grâce à sa saveur légère et son goût peu amer, elle est appréciée par plusieurs personnes. Bien qu’elle soit souvent confondue avec une bière blonde, ses ingrédients, ses caractéristiques et son mode de préparation font sa particularité.

Bières blanches allemandes : présentation

L’expression bière blanche provient d’une confusion entre la langue française et allemande. Cette boisson est appelée Weizenbier par les Allemands. Weizen veut dire « blé » en français. Or, ce concept se rapproche et sonne presque de la même façon que le mot « Weiss » qui signifie « blanc ». C’est suite à une erreur de traduction que le breuvage fut ainsi appelé bière blanche allemande.

A voir aussi : La bière, plutôt artisanale ou industrielle ?

Il est quand même important de noter que cette dernière présente une couleur moins rapprochée que l’immaculé. La bière blanche allemande est une boisson produite à base de blé tendre, souvent appelé froment. Cette boisson, fortement fermentée, se reconnait facilement grâce à sa texture laiteuse et sa nuance plus ou moins claire.

Pendant la dégustation, il est vivement recommandé de le servir dans un verre à pied renfermé pour pouvoir profiter de ses arômes.

A lire aussi : Différences entre bière blanche et blonde

Particularité des bières blanches allemandes

La bière blanche allemande se distingue des autres types de boisson par ses arômes de clou de girofle et de banane. Cette boisson est composée d’environ 70 % de blé malté et d’une bonne dose de houblon allemand. Quant à la levure, elle ressort la senteur des arômes. Elle est responsable de la production d’alcool et de gaz carbonique.

En dégustant une bière blanche allemande, attendez-vous à ressentir un goût agréable et une amertume à la fin.

Composition d’une bière blanche allemande

Le blé tendre est le principal ingrédient utilisé dans la fabrication de la bière blanche allemande. Cette céréale est utilisée entre 20 à 70 %, c’est d’ailleurs la source de son goût et aussi de son apparence. Au premier regard, la boisson ressemble à une bière blonde, mais en l’explorant bien, elle est plus claire.

La richesse en protéines du blé est à l’origine de la mousse observée lorsqu’on verse la bière dans un verre. Cette boisson allemande fait également appel à un important volume de levure spécifique, appelé Torulaspora delbrueckii. Celle-ci est brassée dans la région allemande de la Bavière.

Comment la bière blanche allemande est-elle fabriquée ?

La fabrication de la bière blanche allemande passe par plusieurs étapes.

Le choix des ingrédients

C’est une étape importante puisqu’elle détermine le rendu final. Plus il y a une forte quantité de blé, plus il y a de protéines. C’est justement la raison pour laquelle il est recommandé de savourer la bière dans des verres spéciaux. Notez que pour obtenir la texture laiteuse, le breuvage n’est pas à filtrer.

Maltage

Cette étape concerne spécialement les céréales. Celles-ci sont germées pour avoir des enzymes. Ces dernières assurent la transformation des amidons du blé en sucre pour garantir la fermentation antérieure. Avant d’être moulus, les grains sont d’abord séchés et tirés des germes.

Brassage

À ce niveau, il s’agit de transformer le malt moulu pour obtenir une solution sucrée. Pour cela, le fabricant passe par l’empâtage, l’infusion, la filtration, l’ébullition et le refroidissement.

La fermentation

Cette phase consiste à fermenter les moûts (durant quelques jours). Pour que le sucre se transforme en alcool et en gaz carbonique, il faut ajouter de la levure.