La bière, plutôt artisanale ou industrielle ?

La bière est la boisson la plus consommée lors d’une soirée foot. On adore aussi la savourer pendant une fête ou tout autre événement entre amis. C’est donc une boisson très appréciée et qui a toujours une place de choix dans le réfrigérateur. Sur le marché de la bière, on distingue deux grands types : la bière artisanale et la bière industrielle.

La bière industrielle : les risques de la production à grande échelle

La bière industrielle est la plus consommée. Toutefois, la majorité des brasseries industrielles utilisent des techniques peu recommandées pour arriver à produire de la bière. Pour obtenir les bulles de bière, elles font recours à une technique d’adjonction de CO2. La bière industrielle est dépourvue de levures ; on n’y retrouve presque pas de vitamines. Il s’agit généralement d’une bière stérile, sans aucune personnalisation. Les brasseries industrielles en fabriquent à très grande échelle, ce qui limite vraiment l’apport de la touche personnelle que l’on retrouve si bien dans la bière artisanale.

La bière artisanale : la meilleure bière !

La bière artisanale est produite grâce à des techniques en respect avec les normes environnementales. Depuis quelques années, cette bière prend peu à peu de la place dans le cœur des amoureux de la bonne boisson. Les brasseries artisanales ne procèdent pas au filtrage et à la pasteurisation de la bière. Ainsi, les levures sont vivantes et actives. Elles sont riches en vitamines du groupe B, ce qui est excellent pour la santé. Les bulles de la bière artisanale sont à la base des bulles qui y sont présentes ; elles sont donc naturelles.

Les ingrédients utilisés pour la fabrication de la bière artisanale sont naturels. Outre la levure, on y retrouve aussi du blé, du malt d’orge et du houblon. Dans le processus de fabrication, le houblon est l’ingrédient le plus utilisé en grande quantité.