Comment est faite la bière blanche ?

Bières de haute fermentation contenant du froment non malté, la bière blanche est une bière non filtrée à l’aspect laiteux. Irrésistible et rafraîchissante, elle est incontournable en saison estivale. Mais comment est-elle fabriquée ? Lisez cet article pour en savoir plus sur la bière blanche !

Qu’est-ce qu’une bière blanche ?

La bière blanche est une bière brassée avec une forte proportion de froment, malté ou non léger et peu amer. La « bière blanche » aurait obtenu son nom suite à une confusion entre la langue française et allemande. En effet, les Allemands appellent cette boisson « Weizenbier » et « Weien » en français signifie blé. Se rapprochant et sonnant presque de la même manière que le mot « Weiss » qui se traduit par « blanc » ? Le breuvage fut appelé alors suite à une erreur de traduction, « bière blanche » en français.

A lire également : Différences entre bière blanche et blonde

Quelle est sa composition ?

Ce qui différencie la bière blanche des autres bières est ses composantes qui font toute sa spécificité. En effet, l’ingrédient phare utilisé pour la fabrication de la bière blanche est le blé tendre. Entre 20 à 70 %, cette céréale est l’essence même de son goût et surtout de son apparence. Par ailleurs, elle est également composée de malt d’orge (50 à 60 %). Certes, la boisson ressemble à la bière blonde au premier regard, mais en observant bien, elle présente une nuance claire. Noter qu’elle est facilement discernable. 

Quelle procédure pour la fabrication de la bière blanche ?

Le choix des ingrédients s’avère une étape cruciale pour un bon rendu final. Les protéines favorisant la formation de la mousse, plus il y aura de blés, plus la mousse affichera une texture plus dense. C’est pour cette raison d’ailleurs qu’il faut la déguster avec des verres spécialement conçus pour elle. Non filtrée, elle permet d’obtenir cette texture laiteuse qui fait sa particularité.

A lire aussi : La levure de boulanger fraîche peut-elle être congelée ?

Une autre étape importante dans le processus de fabrication est le maltage. Dédiées entièrement aux céréales, elles sont germées pour obtenir des enzymes. Les enzymes transforment au fil du processus les amidons du blé en sucre. Les grains sont ensuite séchés et libérés des germes avant d’être moulus pour assurer la fermentation ultérieure.

Dernière étape : le Brassage ! Elle consiste à transformer le malt moulu en une solution sucrée. Lors du brassage, le fabricant doit suivre minutieusement plusieurs autres étapes pour une bière blanche réussie. Il s’agit de l’empotage ; l’infusion ; la filtration ; l’ébullition ; le refroidissement. Et la fermentation.

Witbier, Weizen, wheat ale, la bière blanche se décline en 3 variétés qui se distinguent par leur processus de fabrication. Grâce à son goût et à sa saveur, les notes d’une bière blanche changent d’une variété à une autre et selon chaque pays. Selon vos préférences, ce breuvage offre ainsi une panoplie de saveurs. Si vous êtes plutôt fan des boissons puissantes (forte teneur en alcool), la bière blanche américaine sera parfaite pour vous. Dans le cas contraire, optez pour les versions française ou belge plus légères.